LE MODÈLE 5C LE BLOGUE LE PODCAST LE LIVRE LE PROGRAMME en CONNEXION

Comment les styles sociaux peuvent vous éviter des enjeux de communication?

Est-ce qu’il vous arrive d’avoir des enjeux de communication avec certaines personnes de votre équipe, et de vous demander pourquoi? Pourquoi avec certaines personnes, vos messages sont moins bien compris, vos communications n’atteignent pas le résultat souhaité ou manquent toujours d’informations (selon eux)? Peut-être bien parce que vous ne partagez pas le même style social. Les styles sociaux représentent la façon dont on perçoit l’information, comment on apprécie qu’elle nous soit présentée, comment on digère cette information et comment on y réagit. Ils permettent de comprendre la manière que les autres souhaitent qu’on communique avec eux ou encore la manière qu’ils vont privilégier pour communiquer avec nous.

Avez-vous déjà été impatient lors d’une réunion ? La prochaine fois que ça vous arrive, observez! Est-ce le sujet qui vous rend impatient ou si c’est la façon dont il est abordé? Parfois c’est le sujet, qu’on peut juger trop opérationnel, mais souvent, c’est la façon dont il est discuté qui ne correspond pas à la façon dont nous le communiquerions nous-mêmes.

Selon le modèle Social Styles de Tracom, il existe 4 styles sociaux qui s’articulent autour de deux grands axes orientés sur l’expression des émotions et sur la relation au pouvoir. Quand nous communiquons, chaque style cherche à obtenir un type d’information différent. 

 

Analytique

Quand nous nous adressons aux analytiques, connaissant leur besoin de sécurité et d’avoir raison et leur intérêt pour la précision, nous parlerons leur langage en fournissant des faits et des exemples, en abordant le quoi et le comment, en présentant un processus, par exemple un plan de projet avec des étapes. Encore mieux, nous aurons évalué les risques pour les rassurer et nous leur donnons du temps pour réfléchir avant de prendre une décision. Prenons aussi conscience que sous stress, pour réduire sa tension l’analytique aura tendance à avoir un comportement d’évitement et de se retirer de la situation. Vous pourrez, pour éviter le conflit et maintenir la communication, renforcer la valeur de leurs faits et de leurs données et leur proposer de les comparer avec les vôtres de façon collaborative.

Comment s’adresser aux analytiques : se concentrer sur les faits, donner des valeurs absolues quand possible et éviter les suppositions. Concentrez-vous sur le quoi et comment.

 

Meneur

Quand nous abordons les meneurs, prenons conscience de leur besoin d’accomplissement et de résultats en leur présentant les opportunités et les défis d’une situation et en leur offrant des options et des probabilités. Comprenons leur sentiment d’urgence et adaptons notre communication en allant directement au but, avec rapidité. Nous les mobiliserons en abordant le quoi et le quand, en mettant en lien les résultats. En situation de stress, pour réduire la tension, les déterminés auront tendance à prendre en charge et devenir autocratique. Abordons-les en leur démontrant comment nous pouvons les aider à atteindre leurs buts et leurs objectifs, ce qui contribuera à désamorcer la tension.

Comment s’adresser aux meneurs : se concentrer sur les résultats, donner des délais de réalisations. Concentrez-vous sur le quoi et quand.

 

Aimable

Les aimables, comme leur nom le suggère, privilégient la coopération et les bonnes relations avec les autres, ils ont besoin d’appartenance au groupe et de se sentir acceptés.  Démontrons notre coopération, sollicitons leur opinion, soyons flexible et prêt aux compromis.  Partageons avec eux ce que les autres pensent et abordons le qui et le comment. Invitez-les à pratiquer et remettre de la critique constructive puisque dans leur communication et particulièrement sous tension, les aimables préfèrent acquiescer plutôt que donner leur opinion, souhaitant à tout prix éviter le conflit.

Comment s’adresser aux aimables : se concentrer sur les gens, l’impact d’une décision sur l’harmonie collective et le bien être des gens. Concentrez-vous sur le qui et le comment.

 

Expressif

Les expressifs sont spontanés, enthousiastes et créatifs. Rassurons-les dans leur besoin d’approbation en bâtissant sur leurs idées. Partageons-leur nos histoires et adressons le quoi et le qui. Ils aiment être dans l’action. Soyez aussi prêts à opérer des changements rapidement et à expliquer la vue d’ensemble du projet pour qu’ils puissent liés leurs propres objectifs à une vision plus large, ce qui donnera beaucoup de sens à leur travail. Afin de les supporter en situation de stress, écoutez sans jugement, sans évaluer ou sans défendre votre point de vue, cela leur évitera de se réfugier dans leur tendance naturelle d’attaquer ou de confronter pour faire baisser leur pression.

Comment s’adresser aux expressifs : présentez le ‘big picture’ , demandez-leur ce qu’ils en pensent. Concentrez-vous sur le quoi et le qui.

 

Vous reconnaissez-vous?

Quelles sont vos tendances? Et où se situent vos collaborateurs?

Étant chacun différent, nous avons tous notre propre façon d’interagir avec les autres, de communiquer et de répondre au stress et aux urgences. Comprendre les différents styles sociaux de nos collègues et de nos collaborateurs peut nous aider à adapter nos communications et interactions et ainsi faciliter la collaboration à l’atteinte des objectifs. 

La prochaine fois que vous aurez un enjeu de communication ou qu’une personne vous répondra «je ne comprends pas ce que tu me présentes », rappelez-vous du modèle des 4 styles sociaux et tentez d’identifier le style social prédominant de la personne. Maintenant, quelles informations allez-vous ajouter ou mettre en lumière dans votre présentation?

Recevez nos contenus exclusifs! 

Questions de réflexion, conseils, outils pratiques...

Close

Abonnez-vous à notre infolettre

Vous souhaitez recevoir nos communications, nos conseils, nos outils pratiques, nos articles de blogue et bien d'autres? Abonnez-vous dès maintenant à notre infolettre pour ne rien manquer!